Le code QR, souvent vu mais méconnu !

Le code QR autrement dit « Quick Reponse Code » (Code à Réponse Rapide) a été développé au Japon, en 1994, par un chercheur de l’entreprise Denso-Wave, un équipementier automobile. Ce code permettait d’assurer la traçabilité des pièces ainsi que d’optimiser la gestion des expéditions. Il fut rapidement adopté par l’industrie automobile, mais également par d’autres entreprises du secteur alimentaire, médical, pharmaceutique … soucieuses d’assurer une meilleure traçabilité de leurs produits.

Un des facteurs qui permit au code QR de se développer mondialement et d’être utilisé dans tous les domaines d’activités est sans nul doute la décision de Denso Wave de rendre public l’ensemble des spécifications relatives au code afin que tous puissent l’utiliser librement.

Le caractère universel du code QR tient aussi au fait qu’il n’est pas spécifique à une langue. Il n’est que le support de l’information qu’il véhicule et qui peut donc être rédigée dans n’importe quelle langue.

Si le code QR est parfois assimilé à un code barre, il offre néanmoins beaucoup plus d’avantages en terme de capacité de stockage de données, de facilité, de diversité et de sécurité.

Si un code barre classique peut stocker de 10 à 13 caractères, le code QR quant à lui, peut contenir beaucoup plus d’informations, à savoir 7.089 caractères numériques ou 4.296 caractères alphanumériques.

Cette capacité accrue de stockage est due au fait que les données sont réparties sur 2 dimensions (de haut en bas et de droite à gauche) dans un code QR alors que sur une seule dimension dans un code barre (de gauche à droite).

Alors que le code barre doit être scanné dans une certaine direction, le code QR peut-être scanné (lu) à 360 ° et être affiché sous n’importe quel angle. La lecture du code QR se fait directement au moyen d’un smartphone (ou tablette) en ayant préalablement téléchargé un lecteur de code QR, application gratuite que l’on retrouve sur le net ou déjà présente sur certains téléphones.

Si le code QR était initialement destiné à l’industrie, il s’est ouvert à tous les secteurs d’activités mais également aux loisirs et à la vie privée. Le message contenu dans un code QR est aussi varié que l’imagination n’a de limite. On y retrouve une adresse internet, un code d’accès pour une connexion wifi, un numéro d’appel, un message publicitaire, un lien vers une vidéo YouTube, une page Facebook … une carte de visite et dans ce cas on parlera de Vcard qui lorsqu’elle est scannée va stocker directement les informations contenues dans le répertoire de votre smartphone.

Quelques exemples :

Code QR en composition artistiquement libre et gratuite redirigeant vers un lien qui permet, une fois activé, d’arriver sur le site internet renseigné.

Code QR en composition artistiquement libre et gratuite redirigeant directement vers l’adresse du site renseigné.

Code QR de type carte de visite, en composition plus classique reprenant les informations habituelles reprises sur une carte de visite au format « papier ».

Il est également possible de renseigner sa page Facebook, Twitter …

Lorsqu’un utilisateur scanne au moyen de son téléphone un code QR contenant l’adresse d’un site, il se rend directement sur la page internet reprise dans le code QR via le navigateur de son téléphone mobile. Il n’est donc plus nécessaire de recopier ou insérer l’adresse d’un site dans le moteur de recherche.

Le code QR outre le message qu’il véhicule permet également à son propriétaire d’obtenir, des statistiques de « lecture » du code QR. Où ? Quand ? Combien de fois ? … le code est-il scanné. Il s’agit là d’informations précieuses afin d’analyser la bonne visibilité du code QR.

Les générateurs de code QR que l’on retrouve sur internet, en version gratuite ou payante pour des utilisations plus professionnelles, permettent de composer très facilement un code selon le message à diffuser. Le code ainsi produit peut être considéré comme « éternel ». Il n’est pas limité dans le temps et son nombre de vue est illimité et donc il n’y a pas lieu de prévoir à son remplacement.

On pourra néanmoins distinguer deux types de code QR ainsi généré. Celui dit « statique » c’est-à-dire que le code qui est généré est exclusivement lié à une information. Lorsqu’il y a lieu de changer, totalement ou partiellement le contenu du message, comme par exemple dans le cas d’une Vcard, il sera nécessaire de générer un nouveau code QR.

Il existe également un code QR dit « dynamique ». Dans ce cas, le code QR (sa représentation graphique) reste inchangé même si l’information est modifiée.

Question sécurité, le code QR peut-être endommagé jusqu’à 30% et être toujours en mesure de délivrer l’information contenue dans son code grâce à l’algorithme intégré de correction d’erreurs.

Outre les possibilités illimitées d’utilisation et de contenu, le design du code QR a évolué d’une présentation « austère » vers un code intégrant de la couleur, des logos mais également des formes géométriques variées rendant son design  personnalisable à souhait.

De toute évidence le code QR a le succès modeste, il est omni présent, actuellement irremplaçable mais ne fait pas « trop parler de lui ». Comme tout bon messager, ce n’est pas lui que l’on attend, mais les nouvelles qu’il apporte.

Lamyn de Craillon

Vacances laïques mais congés religieux !

Les vacances de Noël ont été rebaptisées les vacances d’hiver ! Ce n’est pas un scoop. Cela ne concerne pas que la période de Noël, les vacances de Pâques sont devenues les vacances de printemps et ainsi de suite !

Ce souci de laïcité ne date pas d’aujourd’hui et remonte déjà aux années 80 ! Elle est l’œuvre de certains mouvements ou idéologies « laïques » et donc ne serait pas consécutive à une demande de la communauté musulmane. Reste à savoir qui gouvernait la Belgique dans les années 80 ? De toute évidence, ce n’était pas les musulmans … mais peut-être un parti intéressé par le vote des musulmans ! Allez savoir ?

Si l’on s’en réfère à la définition de la « laïcité » reprise dans Wikipédia :

La laïcité est le « principe de séparation dans l’État de la société civile et de la société religieuse » et « d’impartialité ou de neutralité de l’État à l’égard des confessions religieuses ». Le mot désigne par extension le caractère des « institutions, publiques ou privées, qui sont indépendantes du clergé et des églises».

La laïcité s’oppose à la reconnaissance d’une religion d’État. Toutefois, le principe de séparation entre l’État et les religions peut trouver des applications différentes selon les pays.

Une « laïcité » à la sauce Belge, c’est sans doute ce qu’il faut comprendre dans le fait que les vacances de Noël ont été débaptisées, mais que le 25 décembre reste « le jour de Noël » et s’en trouve être un jour férié légal !

Ce lundi 21 mai, sera jour férié car fête de la Pentecôte.

A chaque fête religieuse catholique, son lot de congé !

De toute évidence il y a là une certaine incohérence ou compromis politico/religieux ! Le citoyen ne s’est sans doute pas trop inquiété de la perte d’une certaine identité culturelle dans le fait que les vacances de Noël deviennent les vacances d’hiver, les vacances de Pâques, les vacances de printemps …

Dans un esprit de laïcité et de respect des différentes communautés qui cohabitent au sein du pays, il serait normal de supprimer tout congé faisant référence à une fête religieuse catholique.

Très certainement que la suppression des congés célébrant des fêtes religieuses catholiques aurait provoqué une réprobation générale. Croyants de toute confession, comme laïcs s’en seraient trouvés unis face à la menace de la perte de congés.

La perte d’une certaine identité culturelle, de nos vacances de Noël, a de toute évidence trouvé moins de défenseurs !

Peu d’inquiétude alors que Saint Nicolas perdait sa croix sur sa myrte mais que dire du Père Noël qui n’a pas été débaptisé ?

On prône le respect entre les différentes communautés au sein du pays, alors que seuls les congés relatifs à des fêtes religieuses catholiques sont repris au calendrier des jours fériés légaux.

Actuellement, les cultes suivants sont reconnus en Belgique :

• catholique romain (depuis la création de l’État belge) ;

• orthodoxe (depuis 1985) ;

• israélite (depuis 1808) ;

• anglican (depuis 1835);

• protestant-évangélique (depuis 1876 avec modification en 2000) ;

• islamique (depuis 1974).

La reconnaissance de ces différents cultes ne passe-t-elle pas aussi par la reconnaissance de leurs fêtes religieuses et donc de leurs congés s’y rapportant.

Cela ferait sans nul doute beaucoup de jours de congé si l’on cumule ceux des différentes confessions religieuses reconnues en Belgique.

Il est à penser que ceux qui ont accepté, dans une parfaite indifférence la suppression d’une partie de notre patrimoine culturel, culturel car le terme vacances de Noël, de Pâques, de Toussaint était accepté par tous et chacun y mettait sa propre signification, culturelle, festive, religieuse… seraient très favorables à la reconnaissance et à l’application de ces nouveaux congés … tombés du ciel !

Les empereurs romains assuraient au peuple du pain et des jeux.

En Belgique, ce sont des congés … payés !

Lamyn de Craillon

Johnny, son double héritage

Lorsque l’homme commença à parler, il découvrit la joie de chanter.

Lorsqu’il commença à écrire, il prit plaisir à marier les mots dans une parfaite harmonie. La poésie, la littérature, la chanson … Les mots apportent réconfort, crainte, joie, tristesse…, ne laissent jamais indifférents.

Héritage ! Fera frissonner certains, ravir d’autres !

Johnny Halliday a laissé à son public une grande part d’héritage, ses chansons qui accompagnent le quotidien de ses fans. Ils étaient nombreux à lui rendre dignement un dernier hommage à Paris.

J’ai reçu ma part d’héritage, sans notaire, sans jugement, sans tapage médiatique. J’emporte avec moi le souvenir de ses chansons, de ses concerts …

Oh Johnny si tu savais
Les trahisons que l’on me fait
Oh Johnny comme je voudrais
Dans tes yeux bleus me replonger

Ma vie a-t-elle encore du sens
Ici-bas tout n’est que souffrance
Mais chaque nuit tu apparais
Au matin je pense avoir rêvé

Les draps sont lisses de ton absence
Ton héritage c’est tant de souffrance

Je suis condamnée à mort sans jugement
Une vie d’amour, j’en fais le serment

Oh Johnny si tu savais
Les trahisons que l’on me fait
Oh Johnny comme je voudrais
Dans tes yeux bleus me replonger

Je ne suis pas un démon
Ma vie c’est un enfer
Ton héritage c’est ma prison
De la famille, je désespère

Sans se souvenir de ton amour
Devant la justice à son tour
Sans respect de ta volonté
Vouloir ainsi nous déshériter

Oh Johnny si tu savais

Les trahisons que l’on me fait
Johnny comme je voudrais

Dans tes yeux bleus me replonger

C’est sang pour sang que tu as chanté
C’est cent pour cent qu’ils ont convoité
Que jamais tu ne puisses savoir
Sans aucun respect à ta mémoire

Oh Johnny si tu savais

Les trahisons que l’on me fait
Oh Johnny comme je voudrais
Dans tes yeux bleus me replonger

Oh Johnny je survivrai
Ici sur terre je me battrai
Oh Johnny tu survivras
Dans mon cœur ainsi tu resteras

« Oh Marie si tu savais » m’a très certainement inspiré lors la rédaction de ces quelques paroles, qui ne deviendront sans doute jamais une chanson et si jamais … vous souhaiteriez que les droits soient intégralement reversés :

• A Laeticia et à ses deux petites filles

• Aux enfants adultes de Johnny

• Aux contributions françaises

• A une œuvre sociale

Lamyn de Craillon

Bonne Année 2018

2017 se termine, on n’y peut rien c’est ainsi !
Ce n’est pas le temps qui passe qui est important, mais bien plus ce que l’on en fait.

En janvier 2017, l’équipe s’était fixé des objectifs de qualité, de service et de développement.
Si cette année a été très motivante pour nous tous, c’est avant tout grâce à vous, nos clients. Mieux que client, je préfère le terme « partenaire » car tout au long de cette année nous avons œuvré ensemble, dans la confiance et le respect des intérêts et des obligations de tout un chacun. Le résultat est là, nous sommes satisfaits et nos partenaires également. Le contrat de 2017 est rempli et nous pouvons tous en être fiers.

Mais déjà 2018 arrive et il n’est nullement question de se reposer sur nos lauriers mais bien plus de conforter ce qui a été réalisé en 2017 pour continuer d’avancer sur de bonnes bases en 2018.
Il est important d’avoir la confiance de nos partenaires, mais bien plus de la conserver tout au long de cette nouvelle année.

​Au nom de toute l’équipe, je vous souhaite à vous nos partenaires, amis, clients et futurs clients tout le meilleur pour 2018. Nous vous souhaitons de rêver mais plus encore de les réaliser.

Contact

AUDIOTYPIE
Groupe Raznor Services S.A.
Espace Building, 3rd Floor, Unit C3.5
P O Box 1402
Victoria - Mahé - Seychelles

Filiales du groupe

• Transcription immobilière
• Transcription juridique
• Transcription médicale
• Transcription généraliste

Fermer le menu